Des articles

Bloch MB-154

Bloch MB-154



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Bloch MB-154

Le MB-154 était une version proposée du MB-152 propulsé par un moteur Wright R-1820 Cyclone. Aucun prototype n'a été achevé car le moteur n'a pas atteint la France avant l'effondrement en juin 1940.

Combattants français de la Seconde Guerre mondiale, Alain Pelletier. Ce livre raconte l'histoire de l'avion de chasse français qui tenta de redresser la Luftwaffe en 1940. Il couvre sept avions principaux et un plus grand nombre de variantes mineures. Chaque avion est pris du développement et des prototypes à travers la bataille de France et dans la période après l'armistice. [voir plus]

Index de la guerre aérienne - Liens de la guerre aérienne - Livres de la guerre aérienne


Développement

Bien que la compétition ait été remportée par le prototype Morane-Saulnier M.S.406, le développement s'est poursuivi, aboutissant à la première tentative de vol du MB.150.01 prototype en 1936. Malheureusement, l'avion s'est avéré incapable de quitter le sol. Avec des modifications consistant en une aile renforcée de plus grande surface, un train d'atterrissage révisé et l'installation d'un moteur radial Gnome-Rhône 14N-0 de 701 kW (940 ch) avec une hélice tripale à vitesse constante, le MB.150 a finalement volé en octobre 1937.

Remis au Centre d'Essais du Matériel Aérien (CEMA) pour les essais de service, ses performances se sont avérées suffisamment intéressantes pour justifier un développement ultérieur. Cela a apporté, au tout début de 1938, une petite augmentation de l'envergure et l'installation d'un moteur 14N-7. Lorsque les essais furent achevés à la fin du printemps 1938, la SNCASO obtint une commande pour un lot de pré-production de 25 de ces avions.

Aucune production de ce type MB-150.01 jamais eu lieu, l'avion étant totalement inadapté à la production en série. La refonte conduirait à la MB.151.01 et MB.152.01 prototypes, développés et produits en parallèle. Au début de la Seconde Guerre mondiale, quelque 120 avaient atteint le Armée de l'Air, mais peu d'entre eux étaient pilotables, la plupart manquant leurs viseurs et leurs hélices.

Les MB.153 et MB.154 étaient destinés à servir de bancs d'essai pour les moteurs américains, mais seul le premier a volé, et lorsqu'il s'est écrasé quelques jours plus tard, endommagé de manière irréparable, la poursuite de ces alternatives a également cessé. Au lieu de cela, l'attention s'est portée sur l'extension de la portée du MB.152. Ceci a été réalisé en déplaçant le cockpit vers l'arrière afin de faire de la place pour un nouveau réservoir de carburant. D'autres modifications comprenaient une aile légèrement plus large et une aérodynamique révisée autour du capot. Le résultat, désigné MB.155 effectué favorablement dans les essais en vol et a été commandé en production en 1940, mais seulement 10 avions avaient été achevés à la Chute de la France. Aux termes de l'armistice, les 19 restants de la chaîne de production ont été achevés et mis en service à Vichy. De là, certains ont fini par se frayer un chemin dans le Luftwaffe après 1942.

Le dernier membre de la famille, le MB.157 a utilisé un moteur beaucoup plus puissant et est finalement devenu un avion très différent car la conception a évolué à partir du MB.152 pour accueillir le groupe motopropulseur plus gros et plus lourd. Inachevé au moment de l'armistice, il reçut l'ordre d'être achevé et piloté sous contrôle allemand. Démontrant de superbes performances, il a été emmené à Orly où le groupe motopropulseur a été retiré pour être testé dans une soufflerie. L'excellence dans la conception a été confirmée. Il a ensuite été détruit lors d'un raid aérien allié.


Περιεχομένων

και το διαγωνισμό κέρδισε το πρωτότυπο του Morane-Saulnier M.S.406, η ανάπτυξη συνεχίστηκε, καταλήγοντας στην πρώτη απόπειρα πτήσης του πρωτότυπου MB.150.01 1936. , . μετατροπές που συμπεριέλαβαν ισχυρότερες πτέρυγες μεγαλύτερης επιφάνειας, βελτιωμένο σύστημα προσγείωσης και εγκατάσταση ενός αστεροειδούς κινητήρα Gnome-Rhône 14N-0 των 940 ch με τρίφυλλο έλικα σταθερού βήματος, το ΜΒ.150 πέταξε τον Οκτώβριο του 1937.

παραδόθηκε στο Κέντρο Δοκιμών Αεροπορικού «CEMA» (Centre d'Essais du Matériel Aérien) αξιολόγηση, η του αποδείχθηκε επαρκώς να εγκριθεί περαιτέρω ανάπτυξή του. , 1938 14N-7. 1938, SNCASO -παραγωγής 25 . Η παραγωγή αυτή του MB-150.01 , . επανασχεδίαση θα οδηγούσε στα πρωτότυπα των MB.151 ?? MB.152, . ξέσπασμα Β΄ Παγκοσμίου Πολέμου, κάπου 120 είχαν φτάσει στα χέρια Armée de l'Air, ελάχιστα εξ αυτών ήταν να πετάξουν, τα περισσότερα σκόπευτρα και οι . ?? MB.153 ?? MB.154 δοκιμές , μέρες αργότερα, επισκευής και σταμάτησε εναλλακτικής λύσης. ’ , προσοχή στράφηκε ΜΒ.152. με , για δεξαμενή καυσίμων. . αποτέλεσμα, τυποποιημένο ως MB.155, 1940, 10 Γαλλίας. , τα 19 γραμμή παραγωγής παραδόθηκαν Vichy. εκεί, Luftwaffe, το 1942.

τελευταίο μέλος της οικογένειας, το MB.157, , προσαρμόστηκε μηχανή. , . , . , την του. .

.151 ΜΒ.152 1940, τελείως Messerschmitt Bf 109E. , της. συνέχεια, , χρησιμοποίησε Σοβιετικών.

MB.151 . .

Μόνον ένα πρωτότυπο MB.150.01

  • MB.151.01 - Μόνο πρωτότυπο
  • MB.151C1 – αρχική έκδοση παραγωγής (144 )
  • MB.152.01 - Μόνο πρωτότυπο
  • MB.152.C1 – έκδοση παραγωγής, παράλληλα με 151.C1 (482 κατασκευάστηκαν)

Μόνον ένα πρωτότυπο MB.153.01 κινητήρα Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp

Wright R-1820 Cyclone. κατασκευάστηκε.

  • MB.155.01 - ένα πρωτότυπο, MB.152
  • MB.155C1 – παραγωγής (29 )

, MB.152, Gnome-Rhône 14R.

Πολεμική Αεροπορία 25 ΜΒ.151 του 1939, η Γαλλία κατάσταση πολέμου, τελικά τα εννέα στην Ελλάδα 1940. Εντάχθηκαν στην 24η Μοίρα Δίωξης . Γερμανική εισβολή, στα Τρίκαλα. αντιμετώπισαν, να προσφέρουν στην άμυνα , δε Γερμανικών αεροσκαφών. τους υπήρξε η ιστορική αερομαχία της 15 Απριλίου 1941, όπου τα τελευταία πτήσιμα καταδιωκτικά της αεροπορίας (6 P.24, 3 Gladiator και 3 MB.151) υπερασπιζόμενα το αεροδρόμιό τους, αντιμετώπισαν με άνισους όρους πάνω από τα Τρίκαλα τη Γερμανική /JG 27Luftwaffe, Gustav Rodel.


1925-1928, 1961 et 1973

Les Géant vert la marque est née lorsque la Minnesota Valley Canning Company commence à commercialiser Gian vertt pois. En 1928, le Géant apparaît pour la première fois dans la publicité. La mascotte originale a très peu en commun avec la figure verte familière d'aujourd'hui. En 1935, un jeune rédacteur, Leo Burnett, revoit le visage de la marque en troquant la peau d'ours contre un costume à feuilles, sourit au géant et met le mot « Jolly » devant le nom du géant. Le géant fait ses premières apparitions à la télévision en 1954. En 1961, le « Ho, Ho, Ho » en plein essor devient le slogan emblématique du géant et il reçoit une chanson intitulée « Good Things from the Garden ». En 1973, il acquiert un jeune apprenti, le Petit Chou Vert.

Pour compenser la baisse des ventes des autres gammes de produits, B&M dans les années 1920, commence à expérimenter des fèves au lard, qui jusqu'à ce moment-là n'avaient pas été mises en conserve avec succès. En utilisant la méthode traditionnelle du four en brique de la Nouvelle-Angleterre, B&M lance ses fèves au four Brick Oven en 1927 et commence bientôt à faire de la publicité à l'échelle nationale. Alors que l'entreprise abandonne ses produits d'emballage de poisson et de chaudrée après la Seconde Guerre mondiale, les fèves au lard deviennent B&M’s produit principal.

Mme Dash ® est présenté comme la marque originale d'assaisonnements sans sel. Aujourd'hui, Mme DashL'essence de la marque, "Sans sel, pleine de saveur", continue de trouver un écho auprès des consommateurs et souligne l'engagement de la marque à fournir des produits meilleurs pour la santé qui répondent aux attentes des consommateurs en matière de goût.

En 1986, sous la houlette de Leonard Polaner, petit-fils de Max et Lena, Polaner présente la toute dernière innovation dans la catégorie des conserves—Polaner ® Tous les fruits ® . Sucré uniquement avec des fruits et des jus de fruits, Polaner Tous Fruits existe en tant que produit de qualité naturellement sucré et devient un aliment de base dans les foyers américains. Alimenté par la popularité de sa célèbre campagne publicitaire télévisée « Don't DARE Call It Jelly !" ®, Polaner est vraiment l'une des tartinades de fruits préférées des États-Unis.

Les investisseurs new-yorkais, dirigés par la firme Bruckman, Rosser, Sherrill & Co. et aidés par Len Polaner, Dave Wenner et Bob Cantwell, forment B&G Foods pour acquérir Bloch & Guggenheimer, Inc. et Burns & Ricker, Inc. (dont la chips de bagel l'entreprise s'est depuis combinée avec et est maintenant connue sous le nom de Style new-yorkais).

B&G Foods finalise son offre publique initiale de Enhanced Income Securities, un titre hybride composé à la fois d'actions ordinaires et d'une obligation réunies en un seul instrument. Les EIS se sont négociés à la Bourse américaine puis à la Bourse de New York jusqu'en 2009.

Les actions ordinaires de B&G Foods commencent à être négociées en tant que titre distinct à la Bourse de New York.


Περιεχομένων

και το διαγωνισμό κέρδισε το πρωτότυπο του Morane-Saulnier M.S.406, η ανάπτυξη συνεχίστηκε, καταλήγοντας στην πρώτη απόπειρα πτήσης του πρωτότυπου MB.150.01 1936. , . μετατροπές που ισχυρότερες πτέρυγες μεγαλύτερης επιφάνειας, βελτιωμένο σύστημα προσγείωσης και εγκατάσταση ενός αστεροειδούς κινητήρα Gnome-Rhône 14N-0 των 940 cv με τρίφυλλο έλικα σταθερού βήματος, το ΜΒ.150 πέταξε τον Οκτώβριο του 1937.

παραδόθηκε στο Κέντρο Δοκιμών Αεροπορικού «CEMA» (Centre d'Essais du Matériel Aérien) αξιολόγηση, η του αποδείχθηκε επαρκώς να εγκριθεί περαιτέρω ανάπτυξή του. , 1938 14N-7. 1938, SNCASO -παραγωγής 25 . Η παραγωγή αυτή του MB-150.01 , . επανασχεδίαση θα οδηγούσε στα πρωτότυπα των MB.151 ?? MB.152, . ξέσπασμα Β΄ Πολέμου, κάπου 120 είχαν φτάσει στα χέρια Armée de l'Air, εξ αυτών να πετάξουν, τα περισσότερα και οι έλικες. ?? MB.153 ?? MB.154 δοκιμές , μέρες αργότερα, επισκευής και σταμάτησε εναλλακτικής λύσης. ’ , ΜΒ.152. με , για δεξαμενή καυσίμων. . αποτέλεσμα, τυποποιημένο ως MB.155, 1940, 10 Γαλλίας. , τα 19 γραμμή παραγωγής παραδόθηκαν Vichy. εκεί, Luftwaffe, το 1942.

τελευταίο μέλος της οικογένειας, το MB.157, , προσαρμόστηκε μηχανή. , . , . , την του. .

.151 ΜΒ.152 1940, τελείως Messerschmitt Bf 109E. , της. συνέχεια, , χρησιμοποίησε Σοβιετικών.

MB.151 . .

Μόνον ένα πρωτότυπο MB.150.01

  • MB.151.01 - Μόνο πρωτότυπο
  • MB.151C1 – αρχική έκδοση παραγωγής (144 )
  • MB.152.01 - Μόνο πρωτότυπο
  • MB.152.C1 – έκδοση παραγωγής, με 151.C1 (482 κατασκευάστηκαν)

Μόνον ένα πρωτότυπο MB.153.01 κινητήρα Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp

Wright R-1820 Cyclone. κατασκευάστηκε.

  • MB.155.01 - ένα πρωτότυπο, MB.152
  • MB.155C1 – παραγωγής (29 )

, MB.152, Gnome-Rhône 14R.

Πολεμική Αεροπορία 25 ΜΒ.151 1939, η Γαλλία σε κατάσταση πολέμου, τελικά τα εννέα εξ στην Ελλάδα 1940. Εντάχθηκαν στην 24η Μοίρα Δίωξης . Γερμανική εισβολή, στα Τρίκαλα. αντιμετώπισαν, να προσφέρουν στην άμυνα , δε Γερμανικών αεροσκαφών. τους υπήρξε η ιστορική αερομαχία της 15 Απριλίου 1941, όπου τα τελευταία πτήσιμα καταδιωκτικά της αεροπορίας (6 P.24, 3 Gladiator και 3 MB.151) υπερασπιζόμενα το αεροδρόμιό τους, αντιμετώπισαν με άνισους όρους πάνω από τα Τρίκαλα τη Γερμανική /JG 27Luftwaffe, Gustav Rodel.


Le médiéviste qui a combattu les nazis avec l'histoire

L'historien français du début du XXe siècle Marc Bloch a écrit pas moins de 7 livres au cours de sa vie, tous sur l'histoire de France, mais principalement avec un accent sur le Moyen Âge européen. Le sien Histoire rurale française et 2 tomes Société féodale restent des ouvrages classiques pour tout historien.

Son dernier livre, cependant, était différent.

Il est souvent traduit par Le métier de l'historien mais son titre original est plus provocateur - Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien. La traduction est toujours un acte d'interprétation et cela en demande. Excuses pour l'histoire pourrait signifier « des excuses pour l'histoire », mais « excuses » devrait probablement être comprise dans un sens proche de la façon dont elle a été utilisée par les premiers chrétiens - comme une défense émouvante de quelque chose qui est d'une importance critique. La seconde partie, Métier d'historien n'est pas simple non plus. Métier signifie "travail" mais aussi "appel" - une attraction vers quelque chose dans un but plus élevé. Ainsi, pris ensemble, le titre suggère que le dernier livre de Bloch expliquait pourquoi l'histoire était importante, pourquoi l'appel à étudier le passé avait une importance presque spirituelle.

La première phrase du texte elle-même souligne les enjeux que Bloch voyait dans l'œuvre qui lui était présentée, rapportant un moment de quelques années auparavant, lorsque son fils lui demanda : « Père, dis-moi à quoi sert l'histoire. Maintenant, dit Bloch, il était temps de répondre enfin. Maintenant, c'était important.

C'était important parce que Bloch avait commencé ce livre en 1941, un peu moins d'un an après la catastrophe de Dunkerque, un peu moins d'un an après la capitulation de la France aux nazis, Bloch vivant en exil de Paris.

Troupes allemandes défilant place de l'Etoile (place Charles-de-Gaulle) devant l'Arc de . [+] Triomphe, 14 juin 1940, Paris, France, Seconde Guerre mondiale, Illustration italienne, An LXVII, No 25, 23 juin 1940.

Bloch a travaillé sur le livre pendant les deux années suivantes, prenant des notes quand il le pouvait, s'excusant dans ses pages de ne pas pouvoir accéder à une bibliothèque appropriée et d'être ainsi trop dépendant de ses propres notes et de sa mémoire. Il s'inquiétait constamment pour sa famille ainsi que pour ses amis.

En effet, il a consacré la Excuses à son ami et collègue de Strasbourg, Lucien Febvre. La dédicace lit, en partie:

Si ce livre devait un jour paraître. vous trouverez, mon ami, un autre nom que le vôtre inscrit sur sa page de dédicace. Vous pouvez supposer que le nom que cet endroit exige est la seule allusion permise à une tendresse trop profonde et sacrée pour être prononcée. Mais comment me résigner à ne vous voir apparaître que dans quelques références fortuites ? Depuis longtemps, nous travaillons ensemble pour une histoire plus large et plus humaine. Aujourd'hui, notre tâche commune est menacée. Nous sommes vaincus, un instant, par un destin injuste. Mais le temps viendra, j'en suis sûr, où notre collaboration pourra à nouveau être publique, et à nouveau être libre. En attendant, c'est dans ces pages remplies de votre présence que, pour ma part, se poursuit notre travail commun. Je me flatte que vous approuverez souvent. Et tu me réprimanderas parfois. Dans les deux cas, il y aura un autre lien entre nous.

Bloch n'a jamais perdu l'espoir, même face à l'occupation nazie, de revoir son ami, de travailler ensemble pour une « histoire plus large et plus humaine ».

Mais à la fin, Bloch n'a plus jamais pu terminer son dernier livre ni travailler avec Febvre.

Après avoir fui Paris, Bloch a rejoint la Résistance française et a dirigé un groupe basé près de sa ville natale de Lyon. Mais en mars 1944, Bloch est arrêté par la Gestapo. Il a été torturé et exécuté en juin de la même année. À ce moment-là, le jour J avait déjà eu lieu et Lyon était libérée moins de 3 mois plus tard.

Photo sortie le 3 septembre 1944 et publiée dans un livre Braun et Cie, de femmes françaises. [+] célébrant la libération de la France, place Bellecour à Lyon. (Crédit photo - AFP/Getty Images)

Juste un peu plus tard dans son Introduction, après cette première question sur "le point" de l'histoire, Bloch y revient à nouveau, rapportant qu'il a entendu des échos de cette même question d'officiers militaires français comme ils ont entendu des rapports sur l'entrée des nazis à Paris en 1940. Le fardeau du passé a pesé lourdement sur l'effondrement militaire soudain que la France venait de subir face aux nazis.

Alors, quelle était la réponse à cette question ? Quel était l'intérêt de l'histoire ?

Il offre sa réponse, je pense, dans les toutes dernières lignes du livre - au moment où il a dû l'abandonner pendant la guerre. Il écrivait : « En un mot, dans l'histoire comme ailleurs, les causes ne peuvent être assumées. Il faut les chercher.

En fin de compte, le point de l'histoire pour Bloch était la recherche, la demande. Comme d'autres, comme Eve L. Ewing et Irina Dumitrescu, l'ont expliqué dans des moments plus contemporains, les arts et les sciences humaines sont parmi les plus sûrs garde-fous contre l'autoritarisme car ils nous montrent des mondes possibles. Les arts et les sciences humaines nous montrent comment les choses pourraient être différentes de ce qu'elles sont.

Marc Bloch ne l'a que trop bien compris. Pour lui, l'étude du passé consistait à mieux comprendre le chemin vers le présent - un chemin dont les contours n'étaient pas à assumer, mais à rechercher avec rigueur, sans relâche. Vivant dans les ténèbres du nazisme, Bloch comprit qu'il devait d'abord chercher les racines de l'arbre projetant cette ombre avant qu'il ne puisse être déraciné et renversé.


Brandon Bloch

Je suis un historien de l'Europe moderne, avec un accent sur l'Allemagne et ses enchevêtrements mondiaux. Mes recherches et mon enseignement mettent au premier plan les questions de démocratie, de citoyenneté et de droits de l'homme. Je m'intéresse particulièrement à la manière dont les identités nationales et religieuses européennes ont évolué sur fond de conflit territorial, de souverainetés divisées, de nettoyage ethnique et de génocide.

Mon manuscrit de livre actuel, Réinventer l'Allemagne protestante : religion, nation et démocratie après le nazisme, jette un regard neuf sur la formation de la démocratie ouest-allemande d'après 1945 sur les cendres de la dictature nazie. Il soutient que les transformations politiques dans les églises protestantes allemandes – historiquement alignées sur l'ethno-nationalisme conservateur – ont été au cœur de la construction des institutions démocratiques post-nazies et des identités nationales. Le projet suit une cohorte de pasteurs et d'intellectuels laïcs qui ont servi de collaborateurs, de témoins et de résistants occasionnels sous le national-socialisme. Après 1945, ces militants protestants ont remanié des symboles religieux de longue date, ainsi que leur propre record sous le nazisme, pour imaginer l'héritage protestant de l'Allemagne comme une source de valeurs démocratiques. Ils ont joué un rôle crucial dans l'expansion des droits constitutionnels des Allemands de l'Ouest, tout en empêchant une prise en compte directe du passé nazi.

Un deuxième projet à un stade précoce de développement analysera comment les Européens germanophones ont imaginé et sont intervenus dans les conflits sur des territoires contestés à travers le monde du XXe siècle. My research explores how Germans projected experiences of territorial conflict and ethnic cleansing in Central Europe to shape modern international law. I also work in modern European intellectual history, most recently publishing the first English-language review of Jürgen Habermas’s This Too a History of Philosophy.

My teaching fields include modern European and German history Nazi Germany and the Holocaust European intellectual and cultural history and histories of genocide, war crimes, and human rights.


Characteristics and performance

MB 130 A MB 131 MB 133 MB 134 Initial Project MB 134 MB 134 MB 135 MB 136
Moteur G&R 14 Kdrs G&R 14 N 10/11 Hispano 14 Aa G&R 14 P G&R 14 N 48/49 G&R 14 R2/3 G&R 14 M 6/7 G&R 14 N ou 14 P
Power (hp) 2X 760 2 X 910 2 X 1100 2 x 1250 2 x 1015 2 x 1180 4 x 710 2 X 950 | 2 x 1250
Wing span (m) 18,84 20,30 20,27 20,82 21,47 21,47 21,28 20,82
Length (m) 15,56 17,85 17,85 15,25 16,077 16,077 15,44 15,10
Height (m) 5,8 4,10 3,60 4,30 4,30 4,30 3,91
Wing area (m2) 52,05 54 57 61,5 61,5 60,6 57
Empty weight (kg) 6050 5400 5417 5967 5840 6200
Gross weight (kg) 6570 8526 9064 9210 8825 10275 9933 9165
Max speed (km/h) 340 385 435 500 520 565 500 410
Absolute ceiling (m) 7100 9000 10000 7000
Cruise speed (km/h) 425 442 480 425 350
Range (km) (with 900kg bomb load) 1200 2050 2200 2700 2200 2000 2000

Ferdinand Bloch-Bauer

Ferdinand Bloch-Bauer (* 16. August 1864 in Prag † 13. November 1945 in Zürich gebürtig Ferdinand Bloch) war ein österreichisch-tschechischer Zuckerfabrikant und Kunstliebhaber.

Ferdinand Bloch wurde 1864 als Sohn des j࿍ischen Prager Zuckerfabrikanten David Bloch (1819�) geboren. Er besuchte die Handelsakademie in Prag und arbeitete sodann im Familienbetrieb, der unter seiner Leitung zu einem europäischen Großunternehmen expandierte. Heirat mit Adele Bauer und Freundschaft mit Klimt[Bearbeiten]

Adele Bauer von Gustav Klimt

Schloss Panenské Bᖞ៪ny (deutsch: Jungfern-Breschan) bei Prag

zeitweise Wohnort in Wien, Elisabethstra෾ 18 1899 lernte Ferdinand Bloch im Alter von 35 Jahren die 18-jährige Adele Bauer, Tochter von Moritz Bauer (1840�), Generaldirektor des Wiener Bankvereins und Präsident der Orientbahnen, kennen. Noch im Dezember des Jahres heirateten die beiden. Ihre Ehe blieb jedoch kinderlos, da Adele zwei Totgeburten erlitt und ihr drittes Kind zwei Tage nach der Geburt starb. Bei der Eheschließung entschied das Paar, ab nun gemeinsam den Familiennamen Bloch-Bauer zu tragen. Ferdinand Bloch-Bauer und seine Frau waren angesehene Persönlichkeiten des Wiener Fin de siຌle und der österreichischen Ersten Republik. In ihren Räumlichkeiten in der Schwindgasse 10 im 4. Wiener Gemeindebezirk Wieden und später in der Elisabethstra෾ 18 in der Inneren Stadt verkehrten Persönlichkeiten aus Politik, Wirtschaft und Kultur wie Karl Renner, Julius Tandler und Stefan Zweig, mit denen besonders die intellektuell äu෾rst regsame und der Sozialdemokratie zugeneigte Adele Bloch-Bauer intensive Kontakte pflegte. Eine spezielle Beziehung hatte das Paar zu dem österreichischen Maler Gustav Klimt, für den Adele häufig Modell stand und den Ferdinand finanziell unterstützte. Im Palais der Familie Bloch-Bauer in der Elisabethstra෾ befanden sich diverse Bilder von Klimt wie Adele Bloch-Bauer I oder Apfelbaum I, die von Ferdinand Bloch-Bauer in Auftrag gegeben worden waren. 1909 erwarb Bloch-Bauer das Gut Jungfern Breschan in Böhmen, auf dem er im Unteren Schloss seine Kunstsammlungen unterbrachte. Nach dem Zerfall der Donaumonarchie optierte er 1918/19 für die tschechoslowakische Staatsbürgerschaft und führte dieses Gut bei Prag als Hauptwohnsitz. Tod von Adele und Vertreibung[Bearbeiten]

Am 24. Januar 1925 starb Adele Bloch-Bauer an einer Gehirnhautentzündung und bat in ihrem Testament, dass ihr Mann ihre Klimt-Bilder nach seinem Tod der Österreichischen Staatsgalerie vermache. Nach 1945 stützte die Republik Österreich ihren Besitzanspruch auf diesen Passus und behauptete, dass es eine bindende Verfügung enthielt (was sich allerdings aus dem Text nicht herauslesen lässt). Bloch-Bauer gab im Verlassenschaftsverfahren für seine verstorbene Frau an, die gemeinten Bilder seien ohnedies immer sein Eigentum gewesen (implizit: seine Frau habe daher nicht darﲾr verfügen können).

Urnengrab Bloch Bauer in Wien, Feuerhalle Simmering Adeles Wunsch kam Ferdinand Bloch-Bauer teilweise nach und verschenkte bereits vor seinem Tod einige Gemälde. Nach dem 𠇪nschluss“ Österreichs, den Ferdinand auch durch Unterstützung der NS-Gegner abzuwenden versuchte, wurde er von den Nazis vertrieben und musste sein gesamtes Vermögen zur࿌klassen. Sein Besitz in Jungfern Breschan wurde nach der NS-Okkupation der so genannten „Rest-Tschechei“ beschlagnahmt das Untere Schloss war 1939� Sitz des Reichsprotektors für Böhmen und Mähren. Ferdinand Bloch-Bauer floh zun์hst nach Prag, später nach Zürich, wo er am 13. November 1945 verarmt starb. Sein Leichnam wurde, wie von ihm testamentarisch gewünscht, im n์hsten Krematorium verbrannt. Seine Urne wurde später in Wien neben der seiner Frau im Urnenhain der Feuerhalle Simmering, gegenﲾr dem Wiener Zentralfriedhof, bestattet. Das Grab an der Umfassungsmauer existiert noch. Wichtige Gemälde kamen in der NS-Zeit somit ohne Genehmigung Bloch-Bauers schon zu seinen Lebzeiten in die spätere Österreichische Galerie Belvedere. Seine Erben dachten jedoch nicht daran, den NS-Kunstraub, der nach 1945 die Republik begünstigte, hinzunehmen. Rechtsstreit um die Klimt-Gemälde[Bearbeiten]

In seinem Testament erklärte er, dass die Kinder seines Bruders Dr. Gustav Bloch die Bilder bekommen sollten, von denen bis zum Jahr 2011 nur noch seine Nichte Maria Altmann lebte. Es folgte ein jahrzehntelanger Rechtsstreit um die Gemälde zwischen den Erben und der Republik Österreich, der 2006 mit der Restitution der von den Nazis beschlagnahmten Gemälde an Maria Altmann und ihre Miterben endete. Siehe auch: Beschreibung des Rechtsstreites in den Artikeln Adele Bloch-Bauer I, Maria Altmann und Gustav Klimt und in den Weblinks


See Also

Suggested use: Print a copy of this free research checklist, and keep track of the Bloch genealogy resources that you visit. If your web browser does not print the date on the bottom, remember to record it manually. Today is 18/Jun/2021.

To keep track of the latest transcriptions published by Genealogy Today, please follow Illya D'Addezio on Facebook, @illyadaddezio on Twitter, or +IllyaDAddezio on Google+.

Copyright © 1998-2021 Genealogy Today LLC. Tous les droits sont réservés.

If you host the Bloch blog or web page, please link to this surname-focused resource. Here's the HTML code for a basic link. Simply cut/paste this code on to your page.