Des articles

L'esclavage militaire dans le monde islamique: 1000 ans d'une institution socio-militaire

L'esclavage militaire dans le monde islamique: 1000 ans d'une institution socio-militaire



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'esclavage militaire dans le monde islamique: 1000 ans d'une institution socio-militaire

Par Reuven Amitai

Conférence prononcée à l'Université de Trèves, Allemagne, 27 juin 2007

Introduction: En 2006, un volume intitulé Armer les esclaves: des temps classiques à l'ère moderne et édité par Philip Morgan et Christopher Brown a été publié par Yale University Press. La grande variété d'articles dans ce livre montre que l'esclavage militaire est un phénomène dans la société humaine depuis des milliers d'années sur à peu près tous les continents. Pourtant, avec tout le respect que je dois à la présence d'esclaves armés dans diverses cultures, régions et époques, dans aucune d'elles, cette institution ne prend l'importance, l'extension géographique et la longévité comme dans le monde islamique. Depuis sa première apparition claire au début du IXe siècle de l'ère commune jusqu'à l'extinction de ses dernières braises au XIXe siècle, l'esclavage militaire a joué un rôle important - voire décisif - dans les domaines militaire, politique, économique, social et même culturel. histoire de la région de l'Asie centrale à l'Égypte, et peut-être au-delà. Pouvons-nous dire cela à propos de toute autre tradition culturelle?

En même temps, je ne prétendrai pas qu'il y a quelque chose de particulièrement islamique dans cette institution, au-delà de cela, elle a pris racine et s'est développée dans le monde musulman. Dans le Coran et dans d’autres sources de la loi islamique, il n’ya rien, explicite ou autre, à propos de l’esclavage militaire, bien que l’esclavage soit bien entendu autorisé par la charia. Certes, l'islam était dès ses débuts une religion militante, répandant son pouvoir politique par la force des armes, mais là encore, nous trouvons peu ou rien dans les activités et les développements de ces premières générations «héroïques» qui pourraient nous amener à penser que les plus hautes les autorités de l'État, quelque siècle et demi après la première vague de conquêtes, développeraient quelque chose dans le sens de l'esclavage militaire. J'ai donc choisi soigneusement mon titre: non pas l'esclavage militaire islamique, ni même l'esclavage militaire dans l'islam, mais plutôt cette forme spécifique d'esclavage dans les pays musulmans. Si c'est islamique, c'est parce que cela est arrivé aux musulmans et s'est développé dans les sociétés musulmanes. Ayant commencé et pris racine, il est resté une force puissante pendant un millénaire.

L'histoire de la naissance de l'esclavage militaire dans l'État islamique est assez bien connue, notamment à cause du récent livre du savant américain Matthew Gordon. Pendant le califat des al-Ma’mun, qui a régné de 813 à 833, son jeune frère Abu Ishaq a commencé à constituer une grande unité de soldats esclaves, toujours de provenance turque. Ce développement a très probablement été encouragé par le calife, ou du moins tacitement permis par lui. Quoi qu'il en soit, ce régiment a aidé Abu Ishaq à prendre le pouvoir à la mort de son frère, et il est devenu le calife al-Mu`tasim, régnant jusqu'en 842. Maintenant, les soldats esclaves, ou ghilman, comme on les appelait alors habituellement, sont devenus le pilier de l'armée et le calife construisirent une nouvelle capitale, Samarra ', pour les abriter. Ce n'est pas le lieu de suivre la fortune des soldats esclaves ou de leurs commandants, dont beaucoup sont également d'origine esclave, mais je mentionnerai qu'en 861 certains d'entre eux étaient impliqués dans le complot réussi pour assassiner le calife d'al-Mutawakkil, pour son politiques perçues contre les soldats anti-esclaves. Nous pouvons voir que l'esclavage militaire dans le monde musulman n'était pas seulement une question militaire, mais une question avec des implications politiques, et on pourrait suggérer qu'il avait également des implications économiques et sociales.


Voir la vidéo: Le début du service militaire dun appelé en 1965. Archive INA (Août 2022).