Des articles

Le rôle de la femme dans la Suède médiévale sur la preuve des premiers textes juridiques

Le rôle de la femme dans la Suède médiévale sur la preuve des premiers textes juridiques



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le rôle de la femme dans la Suède médiévale sur la preuve des premiers textes juridiques

Par Chiara Benati

[email protected], N ° 18 (2013)

Introduction: Les textes juridiques visent à maintenir l'ordre et à définir ce qui est légal dans une société donnée. Au Moyen Âge, elles prennent souvent la forme de descriptions de situations et de cas représentant les conditions d'application de diverses règles. Cette combinaison des aspects normatifs et descriptifs des textes juridiques se traduit par leur importance en tant que sources non seulement pour l'histoire juridique, mais aussi, plus généralement, pour l'histoire sociale et culturelle.

L'importance des textes juridiques en tant que sources historiques est encore plus grande lorsqu'ils représentent les premiers - et pour un temps les seuls - textes à être rédigés dans la langue vernaculaire, comme c'est le cas pour les textes juridiques scandinaves médiévaux. Pour cette raison, une enquête sur les premiers textes juridiques peut mettre en évidence certains aspects de la vie et de la société en Scandinavie à cette époque.

L'Äldre Västgötalag est le plus ancien texte juridique suédois conservé. Cette loi provinciale pour le Västgötaland, le Dalsland et le nord-ouest du Småland a été rédigée dans la première moitié du XIIIe siècle, probablement par Eskil Magnusson (1175-1227), laghmaþer dans le Västgötaland entre 1217 et 1227.

L'Äldre Västgötalag nous est parvenu en deux manuscrits; seuls des fragments du plus ancien, Holm B 193 de la Bibliothèque royale de Stockholm, sont conservés. La trace la plus importante du texte est donc représentée par le plus jeune des deux manuscrits, Cod. Holm B 59 (la Bibliothèque royale de Stockholm). Ce manuscrit, qui a certainement été produit après 1280, est un codex divers à usage privé qui contient également, entre autres textes, les annotations du scribe Lykedinus sur la version la plus récente de la loi provinciale du Västgötaland, le soi-disant Yngre Västgötalag. La morue. Holm B 59 est le manuscrit utilisé par Collin et Schlyter dans leur édition de 1827 du texte, qui est à la base de cette étude.


Voir la vidéo: Migrations et sociétés - François Héran (Août 2022).